Quelques astuces pour réaliser un portrait

Aujourd’hui, je vais essayer de vous donner quelques conseils pour réaliser de superbes portraits. Entre autre, je vais vous parler du matériel à utiliser, des règles de composition, de l’importance du modèle, ainsi que de l’environnement et de la lumière qui magnifiera votre portrait.

 

Le matériel à utiliser

 

Parlons d’abord du matériel. Selon moi, certain objectifs permettent mieux de mettre en valeur le modèle que d’autres. Souvent, on dit qu’il faut que le modèle se détache bien du fond et que c
e dernier soit bien flou pour réaliser un bon portrait. Pour réaliser ce flou, voici ma méthode :

je vous recommande d’utiliser un objectif 50 mm ou 85 mm avec une grande ouverture : f/1.8 permet de bien détacher le modèle de son fond. Cependant, il faudra faire attention à la mise au point, nous en parlerons plus tard. L’objectif standard pour ce genre de photo est le 50mm f/1.8 que l’on peut trouver dans les 100-200 euros (chez Canon, chez Nikon).IMG_1616

 

Quelques règles de composition

Le portrait n’échappe pas aux règles de composition qui existent en photo.

La règle des tiers : La plupart du temps, en photographie, il ne faut pas centrer le modèle à moins de vouloir créer un effet. Il vaut mieux que le portrait fasse les 2/3 de la photo, pour pouvoir donner de l’espace et une dynamique à la photo.

La mise au point : quand vous travaillez un portrait, vous avez souvent une faible profondeur de champ, donc il faut que votre mise au point soit parfaite. Pour le portrait, il faut se focaliser sur le regard, car un visage avec un regard flou n’aura pas la même expression qu’un regard net et perçant. La mise au point devra donc être faite sur les yeux.

Le cadrage : Le cadrage peut être serré ou large. C’est à vous de choisir.

Le cadrage large permet d’avoir des informations sur le lieu, l’environnement où l’on se trouve. Avec un cadrage serré, vous décidez de supprimer toutes les informations qui se trouvent autour de votre modèle, et vous concentrez sur son visage et/ou son buste.

Le cadrage serré est le cadrage que j’utilise le plus souvent, car il permet, à mon sens, de mieux percevoir les sentiments que dégage le modèle et transmet des émotions plus personnelles.

IMG_0644

 

Savoir exploiter la lumière

En extérieur, il vaut mieux réaliser vos photos soit le matin, soit le soir. La lumière y est plus douce et chaude et mettra davantage en valeur le visage de la personne que vous photographiez. La lumière varie selon les heures du jour: plus le soleil est haut dans le ciel, plus la lumière devient « dure ».

Le meilleur moment de la journée pour photographier votre modèle est la « Golden Hour » . Elle correspond à la première et à la dernière heure de soleil dans la journée, au moment où le soleil n’est pas trop haut dans le ciel. Dès que j’en ai l’occasion, j’aime profiter de ses quelques instants pour capturer et jouer avec les rayons du soleil.

Essayez aussi d’être créatif, en exploitant la technique du contre-jour. Très simple à faire, il peut parfois donner de très belles choses et peut rendre votre photo très esthétique.

IMG_0937

 

L’importance du modèle

Je tends à penser qu’un portrait réussi s’obtient grâce au photographe, mais aussi au modèle lui-même.  Une personne qui n’est pas habituée ne vous satisfera pas toujours. Choisissez donc bien votre modèle et n’essayez pas de forcer si vous voyez que ce dernier n’est pas à l’aise. En règle générale, il faut tout de même un petit moment afin que la personne s’habitue à l’objectif, et commence à ne plus y porter attention, alors soyez patient et n’hésitez pas à faire plusieurs séances avec le modèle pour qu’il soit plus confiant.

 

Maintenant, la dernière chose qu’il vous reste à faire, c’est de bien vous préparer.  Ne loupez pas l’opportunité de vous lever tôt ou de profiter du coucher de soleil pour sublimer vos photos et continuer d’améliorer vos portraits!

Pose longue: réussir des photos à couper le souffle

 

De jour, de nuit, au coucher de soleil, à la mer, la pose longue peut être un outil créatif intéressant pour le photographe qui a envie de donner un plus à ses images. L’aspect est tout de suite plus original, et souvent plus « professionnel ».

Mais où réside ce côté fascinant?

Certainement dans le fait que la beauté de la nature trouve dans l’image son immortalité!

La photographie est en mesure de fixer en une fraction de seconde une image absolument réaliste, avec tous les détails de l’instant et une ambiance d’éclairage, qui sera toute différente quelques minutes plus tard. Une bonne photographie de paysage est toujours unique et non reproductible.

Aujourd’hui, je vais vous parler plus particulièrement de la pose longue en photographie.

Au premier abord, les photographies de paysages semblent simples à réaliser. Mais détrompez-vous, une photographie en pose longue n’est pas si facile à réaliser que ça. En effet, ce type de photographie demande de la maitrise et de la pratique.

 

Mais en quoi consiste la pose longue?

 

L’intérêt d’une pose longue est de flouter les éléments qui sont en mouvement, et de faire ressortir les détails d’une image. Plus elle sera longue, plus les mouvements seront floutés. Par exemple, la surface de l’eau aura un rendu rêveur et vaporeux caractéristique, et les nuages formeront des traînées. De même, les sujets bougeant rapidement finiront par disparaître de l’image finale.

Avant de rentrer dans le sujet, je vais vous parler du matériel nécessaire pour la pose longue en photographie.

Je ne vais pas m’attarder dessus, mais vous aurez bien évidemment besoin d’un appareil photo.
Le deuxième outil indispensable est un trépied. Il est possible de trouver des trépieds de qualité pour moindre coût, mais si vous en avez les moyens, privilégiez un modèle plutôt solide et relativement lourd, le poids étant le garant d’une bonne stabilité de l’ensemble. Il vous sera très utile si vous souhaitez vous aventurer dans des photographies de paysages « sauvages ». La pose longue en milieu hostile est très répandue. Ainsi s’il vous faut vous placer sur un rocher au beau milieu de la rivière, un trépied solide vous sera indispensable!

Maintenant que vous avez votre trépied qui permettra de stabiliser votre appareil photo, il vous faut essayer de limiter les vibrations engendrées par la pression du doigt sur le déclencheur. C’est pourquoi le dernier outil dont vous aurez besoin est une télécommande.
Elle vous sera nécéssaire, notamment pour les prises de vues dont le temps de pose est supérieur à 30 secondes, car il vous faudra utiliser le mode Bulb (B) pour faire des poses très longues.
Si vous n’êtes pas en possession d’une télécommande, vous avez toujours la possibilité d’utiliser le retardateur de votre appareil photo.

Maintenant que cela est dit Je vais essayer de vous expliquer comment faire de la pose longue créative. Il n’y a pas de limite à cette création mais disons que certains effets sont plus communs que d’autres. A vous de laisser libre court à votre imagination!

  • Le Lissage d’eau / La brume

    IMG_9541Pour réaliser ce type de photographie, il faut un temps de pose relativement long, pouvant aller jusqu’à 5 minutes. Si vous vous situez dans un endroit où les clapotis sur l’eau sont calmes,

    vous pouvez obtenir un lissage d’eau. Dans le cas que je vous présente ici, au bord de la mer, les clapotis ressemblent plutôt à des vagues. L’eau se transforme alors en une espèce de brume.

  •  Le light painting  coeur - copieLe principe est de prendre une scène sombre puis de faire une pose de 10 à 20s avec l’appareil immobilisé. Pendant le temps de pose avec une lampe orientée vers l’appareil, vous avez la possibilité de « peindre » quelque chose. Comme la lampe est lumineuse, sa traînée va se superposer à l’image. Par contre votre main qui tient la lampe n’est pas assez éclairée et puisqu’elle bouge, elle ne sera pas visible sur la photo: la pose longue a effacé votre mouvement.

 

  • L’amplification d’un mouvement IMG_9930C’est un peu une sorte de filé mais avec les objets en mouvements. Dans cet exemple, il s’agit d’une route régulièrement fréquentée. La pose longue fait ainsi disparaitre les voitures, et laisse paraitre les lumières que dégagent les véhicules. Vous pouvez aussi tenter l’expérience avec des manèges ou des roues en mouvements par exemple!

 

Grâce à la pose longue, vous avez la possibilité d’être créatif et inventif. J’espère que cet article vous aura donné envie de pratiquer la pose longue ou d’approfondir le sujet. Est-ce une technique qui vous intéresse ? Avez-vous déjà essayé de photographier en pose longue ? Avez-vous eu des difficultés ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !